11/10/2010

deux heures en apesanteur (411)

Enjoy yourself, every day above ground is a good day
 (Anonymous, Miami, 1981).
oOo
Ce film est tellement épatant que même quand on l'a déjà vu deux fois, et malgré la violence crescendo et l'inceste latent, on est incapable de décrocher. On supporte même les synthés pompiers de Moroder c'est dire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire