30/09/2016

une bibliothèque en désordre (323)

http://www.brookmyre.co.uk/books/the-sacred-art-of-stealing/
Le bon docteur Weaver, qui sait de quoi il cause, nous avait aimablement recommandé cet ouvrage. Nous lui en sommes reconnaissant, ayant biché comme un gros pou à la lecture de ce long polar violent, subversif et souvent rigolo, rythmé qu'il est par quelques scènes franchement westlakiennes. Miam miam.

2 commentaires:

  1. Vengeance et braquage et romance s'y allient à merveille, et l'on retrouve l'inspecteur de Xavia dans un tout autre contexte que la tragédie de Dubh Ardrain (racontée dans le premier épisode, complètement soufflant, Petite bombe noire) qui continue de l'obséder.
    Quel dommage que ne soit pas traduit le dernier épisode de la trilogie, féroce et jubilatoire à souhait, A Snowball in Hell, où force est de constater qu'un terroriste intelligent peut être terriblement lucide et conséquent sur les ravages de l'audiovisuel...

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur Pop, vous êtes un faible ! Il faut résister aux oukases du sieur George (c'est un ancien libraire d'oukases, d'ailleurs).

    RépondreSupprimer