31/10/2010

la mémoire photographie (679)

hasisi park, Untitled (2010).
Via melisaki.

deux heures en apesanteur (429)

On a droit ici, sur un drôle de rythme et sous de belles lumières, à pas mal de situations clichés, mais décalées ou distordues. C'est un peu comme découvrir le steak à cheval ou le cornet à pistons : on ne va pas hurler de bonheur, mais il n'y a sûrement pas de quoi faire la gueule non plus.

la mémoire photographie (678)

J. B. Forbes, Vicky Williams, 1987.
Via l'excellent Prison Photography,
qui raconte l'édifiante histoire de la dame.

signalétique atypique (462)

Plaque strasbourgeoise.

30/10/2010

les archives de l'amicale louis-réard (112)

une bibliothèque en désordre (146)

Préparer méticuleusement une entreprise de chantage en oubliant d'étudier la psychologie de la victime pressentie peut mener à un échec cuisant. C'est la principale leçon de ces trois cents pages qui se lisent à fond la gomme et viennent de faire l'objet d'une réédition très justifiée.

28/10/2010

la mémoire photographie (677)

John Vachon, Girl Carrying her Father's Lunch Pail
(South Omaha, Nebraska, 1938).
Via The Real Murphy.

deux heures en apesanteur (428)


La décision de fuir est venue très soudainement. Ou peut-être que non. Peut-être que je l'avais préparée depuis le début. En attendant subconsciemment le moment adéquat. La note était, je crois, un facteur décisif, parce que je n'avais pas un sou pour la payer. Notre note de room service oscillait entre 29 et 36 dollars l'heure depuis 48 heures. Incroyable.
Qu'avait-il pu se passer ?

la mémoire photographie (676)

Edouard Boubat, Inde, 1972.

une citation de temps en temps (27)

"Jamais la France n’a connu semblables manifestations depuis quarante ans. La personnalité de M. Nicolas Sarkozy, son arrogance, son souci d’écraser l’« adversaire » ont permis que se rassemble contre lui un très large front. Mais la houle et les foules ne sont pas enfantées par les foucades d’un homme. Elles répondent à un choix de civilisation injuste."
Serge Halimi

la mémoire photographie (675)

Nicholas D. Felice, Minneapolis Bus (1974).
Via melisaki.

deux heures en apesanteur (427)

I and the public know
What all schoolchildren learn,
Those to whom evil is done
Do evil in return
.

la mémoire photographie (674)

signalétique atypique (461)

les archives de l'amicale louis-réard (111)

27/10/2010

la mémoire photographie (673)

Ansel Adams, Pasture, Sonama County, California (1951).

deux heures en apesanteur (426)

Quand on porte la barbe, c'est qu'on a quelque chose à cacher. C'est jamais franc. La preuve avec Léopold : double vie !
Gaston aussi a une double vie. Ça l'empêche pas d'se raser tous les matins. D'ailleurs, j'vois pas c'que tu r'proches aux hommes mariés, à la fin. Sont pas plus bêtes que les célibataires.
Si. Obligatoirement.

la mémoire photographie (672)

une bibliothèque en désordre (145)

Si l'homme est moins misérable, il aura tout de même tendance à se montrer un peu moins salaud. Alors ma liberté, loin de finit là où celle des autres commence, continuera avec celle des autres. C'est la définition même de la Fête. C'est-à-dire, au bout du compte, de la civilisation. Un peu rapide comme raisonnement, sans doute. Mais il me sourit.

26/10/2010

la mémoire photographie (671)

deux heures en apesanteur (425)

Comment dire à quelqu'un qui est en train de mourir dans de terribles souffrances qu'il doit accepter tout ça parce que c'est la volonté divine ?
Moi, je suis pour que chacun décide en son âme et conscience de ce qu'il veut faire de sa propre mort.
Signé Barry Levinson, auteur d'un film honnête et unanimement salué par la presse (L'Osservatore Romano n'aime pas, évidemment, mais on s'en fout).

signalétique atypique (460)

la mémoire photographie (670)

les archives de l'amicale louis-réard (110)

la mémoire photographie (669)

deux heures en apesanteur (424)

On dit toujours que le crime parfait n'existe pas, mais je ne suis pas d'accord avec ça. Si on planifie les choses avec minutie, si on réfléchit à chaque petit détail, si on a des nerfs d'acier et qu'on garde son calme quoi qu'il arrive, on devrait arriver à surmonter tous les problèmes. C'est une question de caractère.
Evidemment, si j'en avais un peu...

25/10/2010

la mémoire photographie (668)

signalétique atypique (459)

la mémoire photographie (667)

Brassaï, Paulette et André (1949). Via cerrytree.

deux heures en apesanteur (423)

C'est un film admirable qu'on vient de voir. Riche, complexe, subtil, sous tension permanente, dérangeant et généreux. Deux heures trente de mise en scène rigoureuse et inventive dans un genre peu et mal servi par le cinéma hexagonal : le film de prison.
Jacques Mandelbaum

les archives de l'amicale louis-réard (109)

la mémoire photographie (666)

Toby Burrows, série Morning.

une bibliothèque en désordre (144)

On avait dit du bien des deux premiers tomes de la série.
On attendra — peut-être — le quatrième pour continuer.
Ici, la mise en images conventionnelle ne sauvera pas
un scénario dilaté par des tonnes de références historiques.
Indigeste.

24/10/2010

la mémoire photographie (665)

Willy Ronis, Rue de la Cloche (Ménilmontant, 1948).

signalétique atypique (458)

la mémoire photographie (664)

Sophie Berdzenishvili, CCCC (Self Portrait), 2010.

deux heures en apesanteur (422)

Avec un entrain fidèle à la BD, le film met en pièces les valeurs morales, massacre les idées politiques, ridiculise les responsables religieux. Somptueux Guignol noir et numérique, dont la perfection technique force l'admiration.
Pierre Murat

la mémoire photographie (663)

erin m, M mmmmmm M (Pennsylvanie, 2008).

une bibliothèque en désordre (143)

Mon Trésor,
Merci de ta gentille lettre P 14B 7624, elle m'a fait bien plaisir. Pour les 1,30 francs que tu me dois, tu serais sympa de les virer à mon compte bancaire le plus vite possible. Ce serait pour acheter une demi-baguette à 1,90 francs avant que ça augmente encore. Avec les 5 centimes en trop, je pourrais avoir un roudoudou ou deux carambars, à moins que je décide d'aider la recherche contre le cancer.
Ici, il fait un temps dégueulasse. J'espère qu'à Cedex 09 vous avez beau temps. Je te prie d'agréer, Mon Trésor, l'expression de mes sentiments distingués.

les archives de l'amicale louis-réard (108)

23/10/2010

la mémoire photographie (662)

signalétique atypique (457)

la mémoire photographie (661)

Walter Bird, Devil Dance (1938).

deux heures en apesanteur (421)

Ô Dieu, prends bien soin de l'âme et du corps de cet anonyme pedzouille, mort si rapidement que ça lui a permis de ne pas souffrir du scorbut, de la dysenterie, de la peste, de la méningite ou du choléra et je ne parlerai pas des maladies qu'on attrape en fréquentant les femmes de mauvaise vie, ahahahah...

la mémoire photographie (660)

urawa (ici, ), Crossing Complex (Tokyo, 2010).

une bibliothèque en désordre (142)

Dans la chambre parfumée, couchée comme elle l'était, en peignoir, balançant une mule au bout de son pied nu, et Maigret, entre deux âges, le visage un peu rouge, le melon posé par terre... N'était-ce pas une estampe pour La Vie parisienne ? Assez gauchement, il remit sa pipe en poche, bien qu'elle ne fût pas vidée.
— En somme, vous vous ennuyez ici ?
— Non... oui... je ne sais pas.

la mémoire photographie (659)

signalétique atypique (456)

Kris Atomic, Brighton, United Kingdom, 10/10/10.
Via nevver.

les archives de l'amicale louis-réard (107)

22/10/2010