31/12/2009

en trois mots comme en cent


* Bloavezh mad

* Saehae bok mani bat eu sae yo
*
Cung Chúc Tân Xuân
* Я вітаю з новим роком
* seh heh bok mani bat uh seyo
* Chuc mung nam moi

deux heures en apesanteur (107)


M'sieur Eric, avec ses costards d'Ecosse tissés à Roubaix, ses boutons d'manchettes en simili et ses pompes italiennes fabriquées à Grenoble, eh ben c'est rien qu'un d'mi-sel. Et là, je cause juste présentâtion. Parce que si j'voulais m'lancer dans la psychanalyse, j'ajouterais que c'est l'roi des cons.

signalétique atypique (106)






Via Romain in New York.

une bibliothèque en désordre (88)


C'était un braqueur, un gangster, un spécialiste du vol à main armée. Un loup solitaire, pareil à Roy Keenan. Pas de contacts, pas de bon vieux réseau clandestin pour vous aider à agir et vous mettre à l'abri. Dans ce cas, pourquoi Roy Keenan, qui était capable de dénicher le diable dans un groupe de prière, n'était-il pas fichu de retrouver ce salopard ?

29/12/2009

la mémoire photographie (144)

Billie Holiday, Tiffany Club,
Los Angeles, 1951.

deux heures en apesanteur (106)


"L'une des dernières exaltations du western dit classique sera pour Wayne, dans True Grit (Cent dollars pour un shérif), l'occasion de camper un shérif borgne et alcoolique à cent lieues de son image".
Olivier Petit, Plein cadre.

signalétique atypique (105)






Via Romain in New York.

une bibliothèque en désordre (87)


Alors... Babe dormait et je versais du lait sur mon bol de maïs soufflé quand j'ai remarqué l'exemplaire de Daily Variety plié sur le comptoir de la cuisine.

Un paragraphe était entouré d'un cercle au rouge à lèvres. Il était intitulé : "Mort d'un comédien".

28/12/2009

deux heures en apesanteur (105)


Y peut mêm' p'us vivre ici, avec son interdiction d'séjour.
J't'en prie, m'parle pas d'ce p'tit corniaud-là. Avoir récolté treize mois d'taule et cinq ans d'trique pour une carambouille de p'neus, j'te jure qu'c'est à pleurer.

signalétique atypique (104)

la mémoire photographie (143)


Elisabeth Blanchet avait rencontré et photographié des gamins d'un orphelinat de Moldavie roumaine juste après la fin des Ceaușescu. Vingt ans après, elle en a retrouvé quelques-uns : nouvelles photos, fragments de vie.

Merci Rue89.

deux heures en apesanteur (104)


Il faut viser les gendarmes à la tête, pour sauver les peaux.

De Broca et Audiard, encore et toujours, plus la plastique des statues grecques et, mieux encore, celle de Catherine Alric.

signalétique atypique (103)





Un cliché câblé de Bruxelles
par notre aimable correspondant Charles Tatum.

deux heures en apesanteur (103)


La justice, c’est comme la Sainte Vierge : si on la voit pas de temps en temps, le doute s’installe.

27/12/2009

signalétique atypique (102)





Via funimages.

avec un petit frisson dans le dos


Glen Orbik et ses femmes fatales perpétuent avec bonheur l'estimable tradition des pin ups et méritent notre respect : quand c'est à la fois très très esthétique et un (tout petit) peu inquiétant, c'est complètement réussi.

Via oncle Sid.

deux heures en apesanteur (102)


C’est très important, Louis, tu sais, l’image d’un père. Ça explique tout. Ou rien...
Mais même si ça n’explique rien, ça explique tout.

la mémoire photographie (142)


From The Realm
of Shadows
, by
David Sunshine.


Via Art Nudes.

signalétique atypique (101)







Signé Stephy.

26/12/2009

le père noël a fait des heures supp'


Le 24 au soir, la dame a couché ses filles, puis est allée dans sa cave chercher les cadeaux. Surprise : cave cambriolée, cadeaux envolés.
La police a constaté, puis a eu l'obligeance de téléphoner au patron d'un magasin de jouets, qui lui-même a eu l'obligeance d'ouvrir à quatre heures du matin : quand les gosses se sont réveillées, il y avait des cadeaux sous le sapin.
[Merci Reuters.]

talonnetto et les vilains musulmans


"Si vous êtes au pouvoir et que vous n'arrivez à rien sur le plan économique, la recherche de boucs émissaires à tout prix devient comme une seconde nature. Comme un réflexe conditionné. Mais quand on est confronté à un pouvoir qui active les tensions entre les catégories de citoyens français, on est quand même forcé de penser à la recherche de boucs émissaires telle qu'elle a été pratiquée avant-guerre".
Emmanuel Todd, démographe
et historien, cité par Le Monde.

signalétique atypique (100)

deux heures en apesanteur (101)


Now, raise your right hand...
...
Well, I forgot the words, but you better say "I do"!
I do!
Now you're deputies!

une bibliothèque en désordre (86)


Historiens, linguistes, amis de la science, amateurs de bons petits plats et fanas de l'Eurovision trouveront dans cet ouvrage érudit toutes les preuves souhaitables : le royaume du Pélican noir a toujours joué un rôle de premier plan.
Il méritait justice, c'est fait.

25/12/2009

deux heures en apesanteur (100)


Vous savez, maître, les murs de cette pièce ne suffiraient pas à graver le nom de tous les assassins qui ont soi-disant découvert le corps de leur victime... Ce qui, à bien réfléchir, est normal - puisque ce sont eux les premiers informés.

la mémoire photographie (141)


pony_tail,
donc KaT
Я,
donc Katia.




Via Sugar Pop Tarts.

une cinquième bougie pour global voices


A une époque où les grands médias traditionnels font l’impasse sur beaucoup d’informations qui sont néanmoins importantes pour un grand nombre de citoyens de par le monde, Global Voices souhaite corriger ces disparités dans le traitement de l’actualité en utilisant le pouvoir des médias personnels en ligne.

24/12/2009

signalétique atypique (99)


Rudolph with
your nose so bright,
Won't ya guide
my sleigh tonight?

Via thisisnthappiness.

deux heures en apesanteur (99)


They say the badder the woman, the better the smell. Come sniff.

Ce bon vieux Retour en Afrique traité façon série B/blaxploitation, ça ne se refuse pas.

lulu la nantaise et teddy de montréal


On trouvera ci-dessous la mythique scène de la cuisine en audiovision, un procédé qui permet aux aveugles et aux malvoyants de se régaler cinématographiquement comme tout un chacun.
C'est bath et c'est développé par l'Association Valentin-Haüy.

une bibliothèque en désordre (85)


Je suis surpris, soudain, de constater que c'est au moment où les événements deviennent le plus importants que la mémoire me fait défaut. Plus exactement, il m'est difficile de rétablir les faits dans leur ordre chronologique. Ce que je retrouve, ce sont des images, aussi nettes que si elles étaient gravées au burin, mais sans qu'il me soit possible de les rattacher les unes aux autres avec certitude.

deux heures en apesanteur (98)


Quant au vice-ministre, il est suivi. Et le chef de la sécurité n'est pas au courant.
Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés. Démissionne... Quitte ton poste. Fais ton autocritique, à tout hasard...
On la refuse, ma démission.

23/12/2009

"le crime de penser n'entraîne pas la mort"


Ici, on dit du bien de George Orwell. C'est pertinent, Orwell étant un auteur dont on ne dit jamais trop de bien.
Et puis on interviewe Bruce Bégout, qui s'est penché sur les convictions politiques d'oncle George. Sans surprise, c'est pertinent aussi.

signalétique atypique (98)








Via Dark Roasted Blend.

deux heures en apesanteur (97)


Damn...
John Bernard, you swear too much.
The hell I do.

la mémoire photographie (140)


N'allez pas par là, ce serait le début d'une addiction.

signalétique atypique (97)






From Glob,
via Un dimanche en Lorraine.

22/12/2009

deux heures en apesanteur (96)



When a naked man is chasing a woman in an alley with a butcher knife and a hard-on... I figure he isn't out collecting for the Red Cross.

signalétique atypique (96)

20/12/2009

deux heures en apesanteur (95)


The Beguiled [Les Proies], c'est l'histoire du loup dans la bergerie, éprouvante à bien des égards.

Surtout pour le loup, d'ailleurs.

signalétique atypique (95)





Via Dark Roasted Blend.

19/12/2009

deux heures en apesanteur (94)


You praying for me?
Yes!
Well then I must be drunk enough 'cause, damn my eyes, I find that kinda touching.

Une Sierra torride pleine d'incohérences, mais surtout pleine de charme.

Docs divers ici.

la mémoire photographie (138)










Joey Kennedy via twentythree.

james a plutôt bon caractère


1974, Floride. Le Noir James a 19 ans. Il est accusé du viol d'un enfant. Il dit qu'il n'a rien fait. Perpète. 2001. James a 46 ans. Il apprend qu'on peut rouvrir un dossier pour pratiquer des tests ADN. Il demande qu'on le fasse. On lui dit non. 2009, James a 54 ans. Il obtient les tests ADN. Il est déclaré innocent. Il sort de prison. Il dit "je ne ressens aucune rancoeur".

Merci AFP.

18/12/2009

jennifer jones, in memoriam


Phyllis Flora Isley, 1919-2009.





Photo : Starlet Showcase.

deux heures en apesanteur (93)


Adrien...
Mmh ?
Confidentiellement...
Monsieur ?
Vous n'avez jamais pris une bonne claque sur la gueule ?
Le cas ne s'est jamais présenté, Monsieur.

signalétique atypique (94)







Offert par m'sieur Pignouf.

17/12/2009

encore une thune dans le bastringue ?


This is a blog about 20th century London, its history, its culture and its music.

Quand on lit à peu près la langue et qu'on est curieux, c'est surtout un morceau de chance. Plutôt.

deux heures en apesanteur (92)


The fish-out-of-water scenario is an effective one, and Clint portrays very effectively Coogan's bemusement at the differences of the big city. Like Harry Callahan, Coogan has a problem with red tape and authority, and like nearly all of the characters Clint has portrayed, there are definite character flaws, which make him more believable and accessible to the common man.