31/08/2009

deux heures en apesanteur (47)


Si on oublie les anachronismes, les dinosaures en carton et des scènes qui tiennent plus des Monty Python que de l'Actors Studio, on peut trouver quelques qualités à ce film improbable. Mais l'oeuvre est moins bien foutue que Tata Raquel et ses copines en peaux de bêtes.

une bibliothèque en désordre (62)


Programmer des homicides (et les mener à bien) est une thérapie de couple absolument épatante.
Un Robert Brown Parker de 1979 dans lequel, par extraordinaire, n'apparaît pas le détective Spenser qui fait la gloire de l'auteur.

28/08/2009

deux heures en apesanteur (46)


Des acteurs épatants, des véhicules variés, Gainsbourg et du suspense, et donc un film réussi, quoique son metteur en scène ait pu dire après.

Vous voulez savoir où ça mène, les bons sentiments ?
A l'accident ?
Oui. Et ce n'est pas tout.

27/08/2009

ellie greenwich, 1941-2009


La regrettée aura co-écrit Da Doo Ron Ron, Then He Kissed Me, River Deep, Mountain High et Be My Baby [soupir], mais aussi produit des enregistrements d'Ella Fitzgerald, Frank Sinatra, Neil Diamond ou Cindy Lauper.

Photo : Gems/Getty Images.

une bibliothèque en désordre (61)


Une histoire bien carrée de braqueurs et de flics, avec un portrait de Glasgow livré en filigrane par un auteur du cru qui a signé plus de deux cents romans sous différentes identités.

rosemonde pujol, 1917-2009


Résistante, journaliste, essayiste et romancière, la dame était une authentique féministe. Le Gers perd une figure locale, la clitologie une porte-parole dynamique.

Photo : Daniel da Silva, La Dépêche.

deux heures en apesanteur (45)


Who are you? Who are you... really?
Well, it really doesn't matter, does it?

25/08/2009

deux heures en apesanteur (44)


Une version romancée, édifiante et fort sympatoche d'une année de la vie du pédagogue éclairé que fut Célestin Freinet (qui trouva également le temps d'être un militant de gauche, un résistant émérite et, pour tout dire, un honnête homme).

la mémoire photographie (105)


Quand y en a plus, y en a encore : tout juste se remettait-on de la disparition de foundphotos.com qu'on a découvert sa réapparition sous l'intitulé foundphotos.net (fallait y penser).

deux heures en apesanteur (43)


J'm'appelle Rita, chuis drôlement bien foutue et vachement intelligente. Vous autres, chais pas c'que vous aimez – les oeufs au plat, Teilhard de Chardin ou le rythm'n'blues. Moi, c'est les sous. Et les hommes qu'ont des sous.

"quelques instantanés brautiganiens"


On a déjà eu l'occasion de chanter les louanges du site Article Onze (aka Article 11, aka Article XI), mais on remet volontiers le couvert, puisqu'on vient d'y lire un papier parfaitement digne d'intérêt sur le grand Richard Brautigan.

deux heures en apesanteur (42)


Zénith à Minos : la phase Zénith Un de l’opération Zénith vient de subir un échec complet. L’homme a le soutien d’une opinion publique favorable. Une liquidation trop rapide le transformerait en martyr. Il est indispensable de le rendre d’abord impopulaire.

deux heures en apesanteur (41)


Une adaptation fidèle du terrible bouquin de Virgil Gheorghiu, avec une distribution cosmopolite au petit poil.

24/08/2009

une bibliothèque en désordre (60)


Lorsque le train de marchandises de 3h12 pour Spokane arriva au croisement de East Meriwether, le conducteur donna un coup de sirène, et une longue plainte lugubre retentit dans l'air humide et neigeux de notre deuxième tempête de ce début d'automne dans le Montana occidental.

deux heures en apesanteur (40)


Vous croyez pas qu'ça suffit, la balade ?
Fatiguée ?
Non, mais on m'attend.
Qui ?
Mon fiancé.
Comment y s'appelle ?
Chais pas encore.

22/08/2009

deux heures en apesanteur (39)


This is not an affair, it's a one-night stand that happened twice.
Adultère, non-dits et mort violente au pays des kangourous.
Une merveille.

20/08/2009

deux heures en apesanteur (38)


Franchement dérangeant et fort bien foutu (grâce notamment à Carrière, Deray, Ventura et Crauchet), ce vieux film n'est pas vieux.

19/08/2009

deux heures en apesanteur (37)


Denner et Reggiani en cabots avec accent(s), Chabrol en barman, une (très très) ravissante vedette en femme d'action malgré elle... C'est daté et dispensable, bien sûr, mais c'est aussi très supportable quand il fait très chaud et qu'on est très bien disposé.

la mémoire photographie (104)


Le site Asian Drill Pop présente une floppée d'images variées, parfois olé-olé, ayant trait à la production cinématographique et discographique des décennies écoulées.

18/08/2009

deux heures en apesanteur (36)


Trop de coïncidences, un Delon trop Delon, mais pas grave : dans l'autre colonne, il y a du métier, un petit clin d'oeil à Jean Amila, un Paul Meurisse épatant en truand et Bozzuffi, Girardot, Giraudeau, Salvatori, Biraud... José Giovanni fit mieux, mais ça va.

deux heures en apesanteur (35)


Vu et revu, depuis le temps, mais toujours prenant par la sincérité qui s'en dégage.

Et puis François de Roubaix, Paul Crauchet, Marcel Pérès...

16/08/2009

deux heures en apesanteur (34)



J'te trouve très belle.
T'es bourré ?
J'veux t'embrasser tout d'suite.
T'es bourré.

une bibliothèque en désordre (59)


To be a wiseguy was to own the world.
La source des Affranchis de Scorsese. Un texte dense et passionnant où le cinéaste a puisé la construction de son film et, souvent, ce que raconte son Henry Hill en voix off.

15/08/2009

deux heures en apesanteur (33)


Une salutaire entreprise de démolition, dans le prolongement du roman d'Yves Gibeau, pédagogue antimilitariste qui poussa la fidélité jusqu'à se faire enterrer à Craonne.

14/08/2009

lester william polfuss, 1915-2009


Les Paul, guitariste virtuose et inventeur qui aura eu une certaine influence sur la musique du vingtième siècle, a lâché la rampe hier à un âge respectable.
How High The Moon?

Photo :
Case Western Reserve University.

13/08/2009

une bibliothèque en désordre (58)


Par Emma Morel, "maîtresse de pension" : aucun [de nos devanciers] n'a mis une attention aussi scrupuleuse à éviter tout ce qui pourrait porter la moindre atteinte à la pureté d'esprit et de coeur que de sages instituteurs doivent s'attacher par-dessus tout à conserver chez leurs élèves.
Maison Alfred Mame, Tours, 1928.

12/08/2009

deux heures en apesanteur (32)


Dès qu'on se repose un peu, crac, elles arrivent. Y a pas d'repos pour nous. C'est perpète.
Les mid-seventies dans toute leur splendeur licencieuse, avec une dose assez copieuse de mysogynie et une fin grottesque qui évoque Woody Allen. Hénaurme.

11/08/2009

la mémoire photographie (103)


Larry M. Belmont chronique des sujets graves et alimente des blogs légers dédiés au cinéma ou aux jolies dames d'hier. Parfois, c'est à la fois grave et léger, comme cet étonnant photoblog qui ne traite que de Jean Seberg.

la mémoire photographie (102)


Willy Ronis est "un homme engagé qui ignore toujours, à 99 ans, le sectarisme, le snobisme, le pessimisme complaisant et la vulgarité".
Interview dans Le Figaro et belle expo pour les quarante ans des Rencontres d'Arles.

10/08/2009

une bibliothèque en désordre (57)


Lise est un des nombreux personnages qu'on trouve dans The Sweeter Side of Robert Crumb, épatant recueil de dessins signé par un type tout aussi épatant qui a voulu montrer qu'il n'était pas seulement un obsédé et/ou un mysogyne (pour répondre à un mauvais procès).

deux heures en apesanteur (31)


Un polar parodique daté, lourdingue mais souvent drôle (Lautner, Blier fils et Audiard...) et parfois attendrissant, avec une floppée de seconds rôles ensuite devenus des pointures (dont un certain Colhuche).

09/08/2009

une bibliothèque en désordre (56)


— Vous avez le dos tout labouré de coups de griffes, dit-elle. C'est l'indice d'une vie passionnante.
— Ou sordide.
— Ah merde, je vous ai fait flipper à présent, dit-elle. Excusez-moi.
— Il n'y a pas de mal.
— Vous voulez une autre bière ?

un méchant crabe a mangé billy boy


William Borsay, sang-mêlé connu sous le nom de Willy DeVille, vient de casser sa pipe à 55 ans. C'est encore plus triste que le papier merdique que Libération a publié pour l'occasion.

deux heures en apesanteur (30)


Un bon bouquin, et puis la campagne irlandaise, une distribution cosmopolite tip top et une indéniable finesse psychologique.

la méfiance doit rester de mise


Acrimed développe ici une théorie convaincante : non seulement ceux qui prétendent nous informer nous bourrent copieusement le mou, mais certains de ceux qui se posent en décrypteurs en font tout autant.

03/08/2009

deux heures en apesanteur (29)


La parodie est plaisante, et puis Davantage d'avantages avantagent davantage. Boby le scande, avant que la présence affriolante de Michèle Mercier ne l'illustre agréablement — le tapin au grand coeur constitue un personnage réussi, parmi de nombreux autres.

une bibliothèque en désordre (55)


Après s'être goinfré au fil du temps des dizaines et des dizaines de romans de Simenon, on sait que dans le pire des cas, c'est bien foutu.

Parfois, c'est d'un intérêt considérable, comme ici.

une bibliothèque en désordre (54)


Nénesse soupira et deux grosses larmes jaillirent de ses petits yeux. Il jeta son arme et attendit qu'on l'arrête. Alors, le patron du café avança de trois pas sur la terrasse et lui vida dans l'oreille les deux canons d'un fusil de chasse.

Ô dingos, ô chateaux !, réédité après l'adaptation de Boisset.

le porteur de valises est parti


Francis Jeanson, figure de l'anticolonialisme et mec épatant, est mort ce week-end en Gironde.


Photo :
Dominique-Emmanuel Blanchard.

01/08/2009

deux heures en apesanteur (28)


Does it bother you?
What?
Walking around in circles.

Entre deux opus du Parrain, Coppola a réalisé cette merveille. C'est fort. Pop9 est fort aussi, qui a mis trente-cinq ans à la découvrir.

une bibliothèque en désordre (53)


A son comptoir, en train de faire un 421 avec un mûlatre en complet fraise écrasée, Marcel le Borgne, d'un signe de tête, fit comprendre à Toussaint que les autres l'attendaient dans l'arrière-salle.
On sait que Bastiani valait mieux que Lepage (facile) et qu'une autre version du même texte fut jouée sur scène par les fées Pascale Roberts et Dora Doll.